Cusco 2006


Rapport introductif aux 6 rencontres régionales organisées par l’APMM entre septembre 2006 et novembre 2006

RENCONTRE REGIONALE ANDINE

« Dans la continuité des rencontres de Achocalla (Bolivie) et Quito (Equateur) en 2002, et de La Paz (Bolivie) en 2005, nous, autorités élues, représentants des mouvements sociaux et syndicaux et représentants des différents peuples originaires de Bolivie, Colombie, Équateur, Pérou et Chili, membres de l’Association des Populations des Montagnes du Monde (APMM), nous sommes réunis dans la ville de Cusco (Pérou) du 7 au 10 septembre 2006.

Cette rencontre des partenaires et membres de l’APMM de la région andine avait pour but de partager, actualiser et approfondir les principales problématiques, revendications et propositions en matière de politiques et d’actions collectives qu’il faut mettre en œuvre pour assurer le futur de nos territoires de montagne… » (suite de la présentation de la rencontre)

 SYNTHESE DE LA RENCONTRE

  PROGRAMME

  LISTE DE PARTICIPANTS

  Synthèse des ateliers

  RAPPORT COMPLET INTEGRANT L’ENSEMBLE DE CES ELEMENTS

(Présentation, synthèse, programme, liste participants…)

Communiqués

rédigés par les membres andins de l’APMM présents à Cusco :

Réunion bolivienne dans les locaux de VSF-CICDA

– Convocation du Comité d’organisation :

15-17 Juillet 2006, Cusco, Pérou :

Réunion du comité d’organisation (Dionicio Núñez, Martín Condori, Jiliri apu mallku, CONAMAQ)

  • 20-23 JUIN 2006 : OTAVALO (Equateur)

Rencontre des peuples Pastos  d’Equateur et de Colombie

Co-organisée par VSF-CICDA et la FICI (Federación Indígena y Campesino de Imbabura, la rencontre a eu lieu à Otavalo, à 2 h au nord de Quito, siège de la Chijallta-Fici (Chinchasuyu Jatun Ayllullaktakuna Tantariy), fédération qui regroupe 4 groupes ethniques quechuaphones du nord Equateur.

Participants : les organisations de base de la Chijallta FICI, qui regroupe 11 organisations de 2ème degré, et en tout 160 communautés indiennes.

Du côté colombien, la participation d’un nombre important de leaders (80 personnes) des Pastos. A cela s’ajoutent quelques équatoriens,  d’autres groupes ethniques, quelques péruviens, ainsi que des partenaires boliviens de l’APMM.

Les sujets traités : santé, administration de justice, gestion de ressources naturelles, éducation interculturelle dans le cadre de territoires administrés par les populations indiennes : ce que les équatoriens appellent Circunscription Territoriale Indienne (CTI), et les colombiens « resguardos ».

  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *