Fonctionnement


Les statuts de l’APMM : une volonté de regrouper les communautés et les forces vives de la montagne

L’Assemblée Générale constitutive du 10 avril 2001 à Paris a défini les principes fondamentaux à partir desquels les statuts de l’organisation ont été adoptés à Ispoure en 2003, sur mandat de l’Assemblée Générale de Quito.

Comme l’indique sans ambiguïté son appellation « Association des Populations des Montagnes du Monde », l’APMM se veut avant tout le porte parole des populations de montagne et vise à regrouper les représentants des collectivités ou communautés de montagne. En s’associant avec d’autres forces vives, comme les ONG ou organisations montagnardes, et les chercheurs travaillant auprès de ces populations, les représentants des territoires de montagne comptent mieux atteindre l’objectif de développement équitable et durable de la montagne. C’est l’objectif principal qu’elle s’est fixé, et au service duquel elle compte agir pour :

  • soutenir l’effort des collectivités et communautés montagnardes dans leur action de gestion du territoire et de développement.
  • promouvoir le rôle économique, social, culturel de la montagne ; renforcer et faire mieux connaître son apport à la société.
  • encourager l’exercice de la solidarité entre les montagnards d’une même nation, conséquence d’une prise de conscience de leur communauté de destin.
  • aider les communautés de montagne à obtenir la mise en œuvre d’une légitime solidarité nationale et une reconnaissance de leur identité et spécificité.
  • inciter la communauté internationale à prendre en compte davantage les intérêts des populations de montagne, le rôle qu’elles jouent dans le maintien de ces territoires et dans la gestion des ressources naturelles, les difficultés particulières qu’elles rencontrent dans leur développement.
  • faire connaître aux opinions publiques nationales ou internationales la situation réelle de ces populations et territoires et modifier l’image, généralement très réductrice, qu’elles peuvent en avoir.

Partant du constat que dans 120 pays dans le monde les populations de montagne sont aujourd’hui confrontées à des défis liés à la globalisation, l’APMM souhaite par la rencontre, l’échange et la coopération répondre à ces défis difficiles. La constitution d’une communauté partageant les mêmes objectifs et mettant en commun ses moyens doit permettre un développement maîtrisé – loin des modèles imposés – et respectueux de leurs diversités humaines, culturelles, géographiques et identitaires. De cette action menée en commun doit naître une véritable conscience montagnarde universelle.

Les statuts dont l’APMM s’est dotée illustrent son ambition de tout mettre en oeuvre pour que cette parole soit reconnue, entendue, légitimée loin des attitudes simplement revendicatives.

Pour télécharger les statuts, cliquez ici PDF